Les femmes et l'entraînement musculaire

Les femmes et l’entraînement musculaire:

Plusieurs femmes pensent que le fait de lever des poids lors d’un entraînement les fera ressembler à Arnold ! Elles ne veulent pas de gros muscles comme ces femmes bodybuilder. Elles veulent simplement être mince avec un ventre plat et définir les muscles dans les bras, les épaules, le dos, les jambes, etc. Alors, soit elles évitent de s’entraîner avec des poids, ou bien elles prennent des poids très légers et font beaucoup de répétitions, ce qui selon elles, les empêchera de devenir « soufflées » comme M. Univers. Ce qui est, pour ainsi dire, totalement faux.

Qu’on utilise des poids légers en faisant beaucoup de répétitions, qu’on prenne des poids plus lourds en faisant peu de répétitions, qu’on utilise les machines ou les poids libres, tout cela n’a AUCUNE importance. Les femmes, en général, ne deviendront jamais aussi volumineuses qu’un homme ou qu’une femme qui s’entraîne expressément pour les compétitions.

Le mot à retenir ici est testostérone. C'est l'ingrédient magique qui permet aux hommes d'obtenir d'énormes muscles et qui empêche les femmes de devenir très musclées. En effet, les hommes ont beaucoup de testostérone ce qui leur permet de développer davantage leur masse musculaire. D'autre part, les femmes sont très loin d’avoir la même quantité de testostérone, ce qui les empêche de trop développer leur musculature.

Il est donc impossible pour une femme de se réveiller un jour et de ressembler à un énorme bodybuilder. Elle aura beau travailler comme un homme, avec de gros poids lourds, à faire peu de répétitions et à travailler sur les machines tels que le « bench press » et la station de « squats » et de « deadlift » pendant des années, elle n’obtiendra jamais un look viril à la Sylvester Stalone. Cela ne peut tout simplement pas se produire. Ne vous méprenez pas, mesdames, vous pouvez certainement augmenter votre masse musculaire, mais jamais comme celle d’un homme.

Cela étant maintenant clair, il est important de dire que le fait de s’entraîner avec des poids a de très bons effets sur la santé. En effet, les femmes qui intègrent ce genre d’entraînement dans leur régime d’exercices vont accroître leur masse musculaire. Oui, cela signifie que lorsqu’elles monteront sur le pèse-personne, elles remarqueront une augmentation de l'ensemble de leur "poids". Mais il ne faut pas s’arrêtez au nombre que l’on voit! L'essentiel est de savoir que le tissu musculaire est plus lourd que le tissu gras. Ainsi, en augmentant la masse musculaire, le poids sera nécessairement augmenté.

Les muscles de par leur nature même sont « thermogénique ». Cela veut dire qu'ils brûlent la graisse. Donc, si on le poids augmente suite à un gain de muscles, Il ne faut pas se décourager. Il faut comprendre ce que cela veut dire et le mettre en perspective. L'augmentation relative du poids, qui équivaut à une augmentation de la masse musculaire et non pas de matières grasses, se traduit par une augmentation de votre métabolisme de repos. La simple vérité est que les muscles brûlent plus de calories.

Plus le tissu musculaire est dense, plus de calories sont brûlés, même au repos. Les gens qui ont une forte densité musculaire brûlent plus de calories en faisant simplement leurs activités quotidiennes. En fait, des recherches montrent que, pour chaque livre de muscle gagnée, on dépense de 35 à 50 calories de plus par jour. Donc, si on gagne trois livres de muscles, on brûle 40 calories de plus par livre, ce qui équivaut à 120 calories supplémentaires par jour, ce qui se traduit par 3600 calories supplémentaires par mois et, finalement, aboutit à une perte de poids de 10 à 12 livres dans une seule année.

Une autre raison pour laquelle les femmes devraient s’entraîner en musculation est l’apport bénéfique ses effets sur les os. En effet, la musculation est une arme puissante contre l'ostéoporose, une maladie caractérisée par la porosité des os et une faible masse osseuse. Les personnes aux prises avec l'ostéoporose ont une susceptibilité accrue aux fractures des poignets, des hanches et la colonne vertébrale. Selon la National Osteoporosis Foundation, 28 millions d'Américains souffrent de cette maladie, dont 80 pour cent sont des femmes! En fait, les statistiques montrent que une femme sur deux de plus de 50 ans souffrira d'une fracture liée à l'ostéoporose au cours de sa vie. Ainsi, les femmes, en particulier, devrait envisager sérieusement de la musculation comme un type d'assurance contre cette maladie.

Qu’on se le tienne donc pour dit : il faut développer ses muscles pour se garder en bonne santé.


Cliquez ici pour télécharger le programme Super Abdominaux dès maintenant.

Sincèrement,  
Éric Lemieux  

© 2013 Super Abdominaux - Tous Droits Réservés.